Accueil -> Parutions -> Lectures recommandées

Jean-Yves BONNARD, Les communes décorées de l’Oise, Croix de guerre 39/45, Les sentiers de l’histoire, ONAC Oise, 2016, 89 p. gratuit.


Bénéficiant à l’Ile de Sein dès le 1er janvier 1946, puis à la commune de Marsoulas martyrisée par la Division Das Reich le 10 juin 1944, la Croix de Guerre fut attribuée aux villes et villages qui le méritaient, selon une procédure fixée par la circulaire interministérielle du 26 avril 1948 signée de Pierre-Henri Teitgen, en s’inspirant de l’expérience ayant suivi la Première Guerre mondiale. Dans l’Oise le Préfet établit une première liste et le Secrétaire d’Etat aux Forces Armées Max Lejeune signa le 11 novembre 1948 un décret d’attribution de la Croix de Guerre 1939-1945 pour 1441 communes de France, dont vingt-huit dans notre département, d’Agnetz à Verneuil-en-Halatte. A la suite de réclamations, s’y ajoutèrent neuf communes en juin 1950, puis une dixième avec Gury en mai 1952.

Si quelques localités marquées par la guerre ont été oubliées, la liste a distingué avant tout les villes et villages ayant subi les combats de la campagne de France, comme Grandvilliers, Formerie, Attichy, Crépy-en-Valois ou Noyon, les bombardements allemands de 1940, tels Beauvais, Breteuil, Clermont ou Compiègne, puis alliés en 1943-1944, comme Creil, Nogent-sur-Oise, Saint-Leu d’Esserent ou Saint-Maximin ; les autres communes ont été marquées par des arrestations en nombre, des rafles et des massacres en représailles aux actions de la Résistance (Andeville, Caines, Salency, Troissereux…).

L’ouvrage présente les communes citées dans l’ordre alphabétique, avec à chaque fois un solide rappel historique illustré de nombreux documents et photographies, ce qui en fait à la fois un excellent instrument pédagogique et un bon rappel de l’histoire de notre département dans ses années les plus sombres.

Par Jacques BERNET, le 22/09/2016