Accueil -> Actualité -> Détail d'une nouvelle

Disparition du géographe Raymond LAZZAROTTI (1929-2012)


Nous apprenons avec une grande tristesse la disparition à Paris, en ce début de décembre 2012, de notre collègue Raymond LAZZAROTTI, professeur honoraire de géographie à l’Université de Paris XI.

Raymond Lazzarotti (1929-2012)

Sa thèse de Doctorat ès Lettres, soutenue à l’Institut de géographie de Paris en 1967 et publiée à Gap dès 1968, s’intitulait : « L’industrie et les complexes industriels dans la vallée de l’Oise. Étude de Géographie économique et humaine ». Dirigée par le professeur André Perpillou, elle avait fait date chez les géographes et les aménageurs du territoire, dans la mesure où elle décrivait fort bien le processus de développement et l’apogée de l’industrie sur cet axe fluvial majeur, entre Hirson et Pontoise, dans sa période la plus florissante des Trente Glorieuses d’après guerre. De ce fait, ce travail monumental, appuyé sur une solide étude statistique, est devenu une référence géographique incontournable, mais aussi un excellent témoignage historique d’une époque aujourd’hui bien révolue. Car cette vallée si peuplée et prospère, qui pouvait être alors considérée comme une « petite Ruhr » entre le Nord charbonnier industriel et l’immense marché parisien en pleine expansion, est aujourd’hui en proie à une désindustrialisation massive et accélérée, transformant de plus en plus ses habitants en grands banlieusards parisiens et en migrants alternants.

Sur cette évolution plus récente, Raymond Lazzarotti nous avait s’ailleurs fait une passionnante communication, lors de sa venue devant notre société d’histoire à Compiègne, le 15 mars 1997 : il avait alors volontiers accepté, trente ans après sa soutenance, de reprendre et actualiser les résultats de sa thèse, de repenser la vallée de l’Oise contemporaine à la lumière de la nouvelle donne économique et démographique consécutive aux crises ayant mis fin aux Trente Glorieuses et à l’aube de la mondialisation. Le texte intégral de cette belle conférence a été publié dans le n° 69-70 de nos Annales Historiques Compiégnoises, daté de l’automne 1997 et encore disponible.

À son épouse Madeleine et à ses enfants Pascale et Olivier, ce dernier Professeur de Géographie à l’Université de Picardie-Jules Verne, que nous avons eu aussi le privilège d’accueillir à Compiègne, nous présentons nos sincères condoléances.

Le président, Jacques BERNET



par , le 07/12/2012 à 18h15


Revenir à la liste des nouvelles