Accueil -> Actualité -> Détail d'une nouvelle

Château de Villers-cotterêts : Quel héritage ? Quel présent ? Quel devenir ?


Villers-CotterêtsLe château de François 1er

Le château royal de Villers-Cotterêts (Aisne) a été édifié par François 1er (le Roi de France, pas le nouveau Pape) dans la première moitié du XVI° siècle. Il fut le premier construit en France dans le style de la Renaissance, au retour du souverain des guerres d'Italie. Il a été aussi rendu célèbre par la grande ordonnance de Villers-Cotterêts de 1533, texte administratif majeur, dont un des articles généralisait l'usage de la langue vulgaire (le "françois") en place du latin dans les textes des juridictions et administrations du royaume, marquant symboliquement la naissance du français comme langue nationale. Passé dans l'apanage des Ducs d'Orléans au XVII° siècle, qui l'agrandirent et en jouirent jusqu'à la Révolution, le vaste domaine de Villers-Cotterêts, château et parc, échut sous le Consulat pour l'essentiel à la Ville de Paris, qui le transforma en dépôt de mendicité puis en maison de retraite pour des habitants de la capitale. Cette dernière vocation doit s'achever en 2014, avec l'ouverture d'une nouvelle résidence pour personnes âgées de Paris à proximité du château, classé monument historique mais désormais sans usage. S'il a été mis hors d'eau et sommairement protégé dans les années 1980, ce vaste et magnifique monument emblématique des XVI°-XVIII° siècle est aujourd'hui à la croisée des chemins et son avenir reste incertain. Aussi nous associons pleinement à la démarche de notre consoeur la Société Historique de Villers-Cotterêts et de son président Alain Arnaud, pour alerter l'opinion, les pouvoirs publics et les collectivités locales pour faire en sorte que ce joyau de notre patrimoine historique et architectural soit sauvegardé et accessible au public, en trouvant une nouvelle vie comme musée et institution culturelle d'intérêt régional et national.

La Société historique de Villers-Cotterêts a édité un "mémo de poche" qui fournit une information de base : le poids patrimonial de l'histoire de son château, ses spécificités actuelles et quelques pistes d'avenir pour un édifice aujourd'hui sans affectation.

-->



par Jacques Bernet, le 14/03/2013 à 21h36


Revenir à la liste des nouvelles