Accueil -> Actualité -> Détail d'une nouvelle

18 mai 2013 à 16 H 30 : Réunion de bureau de la Société d’Histoire moderne et contemporaine de Compiègne


Le bureau de la Société d’Histoire moderne et contemporaine de Compiègne s’est réuni le samedi 18 mai 2013 à 16 H 30 au lycée Pierre d’Ailly, à l’issue de la conférence d’Alain Raisonnier.

Présents : Jacques BERNET, Bertrand BRASSENS, David BRUYER, Martine FOURNIER, Simone MEYSSONNIER, Marc PILOT, Jean POLAK, Vincent REIG.

Absents excusés : Éric BLANCHEGORGE, Éric DANCOISNE, Rémi HÉBERT, Françoise MARTINS, Pascal SIMON, Julien SAPORI, Jérôme WALLERAND.


1°) Le trésorier Jean POLAK a fait le point sur les finances de l’Association depuis le dernier bureau : avec 7 788 E. de recettes et 10 067 E de dépenses, les réserves de l’Association ont fondu, compte tenu des dépenses exceptionnelles suscitées par la publication de l’ouvrage sur la guerre de 1870 dans l’Oise et de l’achat de matériel pour la numérisation de la revue. Avec 3 793 E. en caisse et les recettes attendues des cotisations et réabonnements comme de la diffusion de la dernière revue, on devrait pouvoir faire face aux échéances de l’automne prochain.


2°) Le président Jacques BERNET a fait le bilan de la diffusion de nos trois dernières publications. Les n°s 128-128 et 129-130 de la revue se sont assez bien écoulés, quelque 80 numéros de chaque livraison restant en stock pour des tirages respectifs à 700 et 650 exemplaires. En revanche, l’ouvrage sur la guerre de 1870 publié en mars avec la Société Historique de Noyon, connaît une faible diffusion, posant le problème de la viabilité économique de futures publications papier hors série, sauf à bénéficier de souscriptions préalables ou d’aides plus importantes des collectivités locales. Par ailleurs l’actuelle tendance à la réduction des points de vente, avec la disparition de plus en plus de kiosques et librairies, incite à réduire les tirages de l’ensemble des publications papier.


3°) Le webmaster David BRUYER a présenté son remarquable travail de mise à jour et d’enrichissement du site Internet depuis l’automne dernier. Tout le bureau s’est réjoui de l’ampleur et la qualité des résultats, apportant à la Société un bel outil de communication et d’échanges, dans la continuité de son créateur Éric Dancoisne. D’un usage plus pratique, comportant une galerie multimédias constamment nourrie au fil de nos activités, le site s’est surtout enrichi d’une nouvelle rubrique très appréciée, avec la présentation de l’intégralité de la collection des Annales Historiques Compiégnoises de 1978 à 1992, soit plus de 6 000 pages de texte, fruit du long et patient travail de numérisation réalisé par David, grâce à l’acquisition par la Société d’un scanner à débit rapide. La fréquentation du site a été de ce fait sensiblement amplifiée, les internautes français ou étrangers revenant plus volontiers s’y documenter.


4°) Le bureau a mis au point le programme d’activités pour le début de la prochaine saison 2013-2014. Outre les rendez-vous habituels avec notre public du samedi 7 septembre à l’occasion du forum des associations de la ville, et du dimanche 24 novembre pour le salon du livre « La Collectionnoise » aux Salles Saint-Nicolas, ont été fixées les dates des conférences au lycée Pierre d’Ailly. Samedi 19 octobre, l’assemblée générale annuelle ordinaire sera suivie d’une présentation du volume sur la guerre de 1870 dans l’Oise par Jean-Yves Bonnard, président de la Société Historique de Noyon. Samedi 16 novembre, la conférence de Christian Laude, professeur d’histoire-géographie au lycée Charles de Gaulle et président de l’APHG de Picardie portera sur : « 1869-1889, l’installation d’une République modérée dans l’Oise ». Samedi 14 décembre, Vincent Reig évoquera « Les levées militaires et la crise finale du Premier Empire dans l’Oise, en 1813-1814 ». Samedi 17 janvier 2014, Jacques Bernet nous entretiendra de « 1814-1914, l’érection de la statue du major Otenin à Compiègne, à la veille de la Première guerre mondiale ». Pour le reste de la saison ont été annoncées une conférence sur l’architecture contemporaine en Picardie ainsi que des communications portant tant sur le bicentenaire de 1814 que sur le centenaire de 1914.


5°) La commémoration du centenaire de la Première guerre mondiale à partir de 2014 mobilise d’ores et déjà les services de l’Etat et les collectivités locales. Dans ce cadre, un colloque départemental sur le thème « Entrer en guerre dans l’Oise en 1914 » a été prévu à Senlis les vendredi 26 et samedi 27 septembre 2014.La Société d’Histoire de Compiègne co-initiatrice de ce projet avec notamment ses consoeurs de Noyon, Senlis, Crépy-en-Valois, y apportera son concours scientifique mais aussi financier à hauteur de 500 E.


6°) Le bureau a répondu très favorablement à la demande de notre ami Michel Mignot, qui souhaite le concours éditorial de la Société pour un intéressant projet de publication portant sur « Les débuts des Arts et Métiers dans l’Oise, de Liancourt à Compiègne ». Il pourrait s’agir d’une publication papier hors série de notre Société, pour laquelle notre confrère s’engage à apporter le concours financier de la Fondation des Arts et Métiers.


7°) Le bureau a mis au point les grandes lignes du contenu des trois prochaines livraisons de la revue. Le n° 131-132, à paraître à l’automne 2013, sera un n° de varia avec les articles sur les guerres de religion en Picardie (Olivia Carpi-Mailly), Antoine Vivenel (Alain Raisonnier), les débuts de la III° République dans l’Oise (Christian Laude), La Haute Cour de Justice de l’Oise à la Libération (Françoise Rosenzweig). Le n°133-134, prévu pour le printemps 2014, doit être consacré plus particulièrement au bicentenaire de 1814, avec notamment des contributions de Vincent Reig et Jacques Bernet. Le n°135-136, annoncé pour l’automne 2014, le sera entièrement au centenaire de 1914, avec des articles de Jean-Yves Bonnard, Rémi Hébert, Françoise Martins, Marc Pilot.


8°) Le président a exprimé le souhait d’un plus grand partage des tâches au sein de l’actuel bureau et l’espoir d’un renouvellement à terme de l’équipe animatrice de la Société, notamment pour les éléments les plus anciens comme lui-même, en poste depuis quelque 36 ans. Une réflexion approfondie et un débat ouvert ont été conduits au sein du bureau, avec la préoccupation d’assurer la pérennité de l’activité de l’association mais aussi d’entreprendre la rénovation de son fonctionnement, en faisant notamment davantage usage de l’outil informatique très performant dont nous disposons de nos jours. Le secrétaire Marc Pilot s’est ainsi courageusement engagé à assumer pleinement cette transition novatrice pour les tâches de secrétariat et de rédaction en chef de la revue. Au terme de la prochaine saison 2013-2014, il devrait donc être possible de rajeunir et de renouveler aussi largement que possible le bureau de la Société.



par Le président Jacques Bernet, le 22/05/2013 à 10h23


Revenir à la liste des nouvelles