Accueil -> Actualité -> Détail d'une nouvelle

Assemblée générale ordinaire du 20 octobre 2012


La 35e assemblée générale annuelle ordinaire de la Société d’Histoire moderne et contemporaine de Compiègne s’est réunie à 14 H 30 au lycée Pierre d’Ailly de Compiègne en salle Jean-Marie Simon, sous la présidence de Jacques Bernet, en présence de 21 membres et 6 excusés représentés.

La séance a été ouverte par un hommage solennel émouvant, en présence de sa famille, à notre collègue et ami Jean-Pierre Besse, décédé le 10 juillet dernier, à 62 ans, d’une maladie foudroyante. Un diaporama préparé par le secrétaire Marc Pilot a permis de retracer le parcours et l’œuvre exemplaires de celui qui restera notre meilleure référence pour l’histoire contemporaine de l’Oise, plus particulièrement sur le mouvement ouvrier, le patrimoine industriel et la Seconde guerre mondiale. Membre de notre société depuis 1979, il en était devenu vice-président et l’un des principaux animateurs. Sa brutale disparition constitue pour nous comme pour tout le département une perte immense.

L’assemblée générale a ensuite entendu le rapport d’activités de la saison 2011-2012 présenté par le Président, témoignant de la vitalité de la société, avec six conférences mensuelles proposées au lycée Pierre d’Ailly et à Lacroix-Saint-Ouen, trois excursions d’automne, hiver et printemps et une journée d’études sur la guerre de 1870-71 dans l’Oise, organisée avec notre consœur de Noyon et les Archives départementales à Beauvais, à l’initiative du regretté Jean-Pierre Besse. Ajoutons la publication de deux copieuses livraisons semestrielles de nos Annales Historiques Compiégnoises, la tenue régulière et dynamique de notre site Internet par son fidèle gestionnaire Éric Dancoisne. Le rapport financier présenté par le trésorier Jean Polak montre un surcroît de dépenses, surtout d’impression, par rapport aux recettes annuelles, imposant l’utilisation d’une partie de nos réserves, heureusement suffisantes pour assurer la pérennité de nos activités et notamment nos projets de publications. Les deux rapports ont été adoptés, après débats, par l’unanimité des présents et représentés.

L’actuel bureau actuel a été reconduit par l’unanimité des présents, enrichi d’un nouveau membre, David Bruyer, informaticien, et avec la promotion d’Eric Dancoisne à la vice-présidence en remplacement du regretté Jean-Pierre Besse. Jacques Bernet a précisé qu’il s’agissait de son dernier mandat de président, après quelque 36 ans consacrés à l’animation de la société dont il a été un des fondateurs en 1978, comme secrétaire puis président.

Après une pause, la deuxième partie de la séance a permis d’assister à la projection du film « Camp C. Compiègne-Royallieu », présenté par son auteur, notre sociétaire Marc Tavernier, historien et documentariste. Cet émouvant documentaire retrace, à partir d’archives et d’interviews de survivants filmées dans l’ancien camp avant sa destruction, l’histoire de cette partie du Fronstalag 122 plus particulièrement dédiée à l’internement des Juifs raflés en France, avant leur déportation et extermination dans les camps de la mort nazis.

Le Président, Jacques BERNET

Membres présents : Alain JM BERNARD, Jacques BERNET, Monique BESSE, Bernard BOITEL de DIENVAL, Bertrand BRASSENS, David BRUYER, Éric DANCOISNE, Évelyne FIZE, Martine FOURNIER, Rémi HEBERT, Madeleine d’HERSIGNERIE, Monique MERCIER, Simone et Jean MEYSSONNIER, Marc PILOT, Jean POLAK, Nicole PREVOT, Vincent REIG, Monique RUELLE, Raymond SYORD, Marc TAVERNIER.

Absents excusés : Françoise MARTINS, Christian MAX, Michel MIGNOT, Sophie SCHWARTZ, Pascal SIMON, Jérôme WALLERAND

Bureau de la Société d’Histoire moderne et contemporaine de Compiègne

(issu de l’Assemblée générale ordinaire du 20 octobre 2012)

Présidente d’Honneur : Mme Inno GAUTHEREAU, proviseure honoraire

Président : M. Jacques BERNET, maître de conférences honoraire en histoire moderne

Vice-présidents : M. Jean-Pierre BESSE (1949-2012) +

Mme Françoise MARTINS,

M. Eric DANCOINE

Secrétaire général : M. Marc PILOT

Secrétaire adjointe : Mme Martine FOURNIER

Trésorier : M. Jean POLAK

Trésorière adjointe : Mme Simone MEYSSONNIER

Gestionnaire du site Internet : M. Éric DANCOISNE

Membres : M.M. Éric BLANCHEGORGE, Bertrand BRASSENS, David BRUYER, Rémi HEBERT, Christian MAX, Vincent REIG, Julien SAPORI, Pascal SIMON, Jérôme WALLERAND.

Jean-Pierre BESSE (1949-2012)

La précoce et brutale disparition de Jean-Pierre a été un grand choc pour tous. Emporté par une terrible maladie, il s’est éteint 10 juillet 2012 à l’hôpital de Creil, où sa famille et la foule immense de ses amis ont pu lui rendre un dernier hommage, le matin du 17 juillet, avant la cérémonie de crémation à Beauvais.

Né à Paris le 27 juillet 1949, il y passa sa jeunesse dans les quartiers populaires de l’Est parisien, rue de la Roquette, le Faubourg Saint-Antoine, Ménilmontant, puis dans une cité d’Épinay-sur-Seine en Seine-Saint-Denis. Après son baccalauréat, il entreprit des études d’histoire-géographie à la Sorbonne, où il obtint une licence, une maîtrise et devint Docteur en histoire en 1982. Entré dans l’Éducation nationale comme maître-auxiliaire dès 1971, il enseigna au collège de Formerie, puis 13 ans au lycée de Chauny, titularisé comme adjoint d’enseignement en 1980, et professeur certifié en 1986. À partir de 1984, il exerça dans les collèges de Noailles, Creil-Michelet, Nogent-sur-Oise et au lycée Jules Uhry de Creil de 1992 à sa retraite en 2009. Conseiller pédagogique depuis 1994, il anima une dizaine d’années le service éducatif des Archives de l’Oise et assura également pendant cinq ans des travaux dirigés en histoire contemporaine à l’Université de Valenciennes. Ce beau parcours pédagogique comme son engagement de cherheur lui valurent les Palmes Académiques en 2010, les Arts et les Lettres en 2012.

Nous avions noué contact en 1979 avec Jean-Pierre, préparant alors sa thèse de III° cycle sur «Le mouvement ouvrier dans l’Oise de 1890 à 1914 ». Il apporta d’emblée son concours actif à la Société d’Histoire moderne et contemporaine que nous venions de créer au lycée Pierre d’Ailly de Compiègne et à nos Annales Historiques Compiégnoises, s’affirmant bientôt comme notre chercheur de référence pour les XIX° et XX° siècles. Excellent orateur, il passionna notre public lors de multiples conférences ou d’excursions, la dernière dans le Valois en mai 2012. Membre du bureau puis vice-président de la Société, il en fut, pendant plus de trente ans, l’un des principaux animateurs et parmi les auteurs les plus prolifiques de notre revue, où il publia une bonne trentaine de contributions originales, depuis « La surprise des élections de 1902 dans l’Oise », en janvier 1980, jusqu’à sa belle étude sur «Les layetiers de Lacroix Saint-Ouen», en octobre 2011. De ses sujets de prédilection, il nous permit de faire des numéros spéciaux, notamment sur le mouvement ouvrier et ses organisations dans l’Oise et en Picardie, en 1981 et 1984, sur la Révolution de 1848, en 1983, sur la crise des années 1930 et le Front populaire, en 1986, ou sur « Cent ans d’industrie sucrière dans l’Oise», en 1993. Il fournit aussi sa touche personnelle à maints actes de colloques ou livraisons thématiques : centenaires des lois Jules Ferry (1982) ou de la Séparation de l’Eglise et de l’Etat (2005), la Belle Epoque (1980, 1995), le sport (1992), les femmes (2010), et surtout la Seconde Guerre mondiale, dont l’histoire politique et plus particulièrement celle de La Résistance était devenue son champ majeur de recherches : il apporta ainsi sa forte contribution aux numéros de 1995 et et 2004 commémorant les cinquantenaire et soixantenaire de la Libération, présenta les archives de l’historien Xavier Leprêtre, évoqua le Résistant compiégnois Amédée Bouquerel à sa disparition en 2002, le frontstalag 122 de Royallieu en 2008. L’ampleur de ses fichiers lui permettait d’illustrer nos numéros monographiques : le Valois (1985), Attichy (1998), Hautefontaine (2001), Lacroix Saint Ouen (2011) ; et il fut le maître d’oeuvre de la livraison sur Margny-les-Compiègne (2010).

Au fil de plus de trois décennies de recherches et de travaux, Jean-Pierre avait accumulé une documentation considérable sur l’Oise contemporaine, dont il tira la matière de ses nombreux ouvrages et fit bénéficier nos sociétés, à Compiègne comme à Creil, lieu définitif de sa résidence, où il créa et anima, depuis 2001, l’Association pour la mémoire ouvrière et industrielle du bassin creillois et sa revue semestrielle. Ses engagements n’étaient pas moins forts aux Archives départementales, au Centre de Documentation pédagogique de l’Oise à Beauvais, mais aussi auprès des Anciens combattants et Amis de la Résistance, ou pour le Concours national de la Résistance et de la Déportation, dont il présidait les associations départementales.

Chercheur passionné et engagé, gros travailleur, d’une grande rigueur et d’une vaste culture historiques, son érudition était impressionnante, mais il acquit aussi au fil de ses travaux, l’art de la synthèse, mis en oeuvre dès 1990 dans « L’Oise de la Préhistoire à nos jours », ouvrage de référence dont il rédigea le dense chapître sur le XIX° siècle, puis en 1998, dans « Deux siècles d’histoire de l’Oise », livre écrit en commun, où nous avions traité des thématiques de l’histoire administrative, militaire, politique, économique, sociale ou culturelle du département, depuis sa création en 1790. Ses recherches avaient également pris une envergure nationale, d’abord dans le cadre du Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier de Jean Maitron, auquel il contribua fortement pour l’Oise et la Picardie et dont il devint coresponsable avec Claude Pennetier. Avec ce dernier, Jean-Pierre écrivit en 2006 un livre remarqué : Juin 40, la négociation secrète entre les communistes français et les autorités allemandes, puis, avec Thomas Pouty : Les fusillés. Répression et exécutions pendant l’Occupation, 1940-1944. Il coordonnait depuis le dictionnaire des fusillés et exécutés de la Seconde Guerre mondiale, sous l’égide du Mémorial de Caen.

Nous avions tant d’autres projets communs et lui-même était engagé sur maints chantiers à sa brutale disparition, qui nous laisse un si grand vide, un sentiment d’inachevé, d’immense gâchis pour l’historiographie contemporaine, notamment de l’Oise. Emporté à la fleur de l’âge, à l’aube d’une retraite prometteuse, en pleine matûrité d’historien, Jean-Pierre nous manque terriblement, comme chercheur irremplaçable et stimulant, comme collègue fraternel et attachant, comme ami de si longtemps et pour toujours. Nous partageons pleinement la peine de Monique, de Ludovic, de toute sa famille et de ses proches.

Jacques BERNET, avec le concours de Jean POLAK

Bibliographie de Jean-Pierre BESSE

1) Ouvrages :

- Le mouvement ouvrier dans l’Oise de 1890 à 1914, Beauvais, CDDP Oise, 1984, 173 p. [épuisé]

- Lacroix-Saint-Ouen (1939-1944) [av. Émile Hérisson], ANACR-Oise, 1989, 32 p. [épuisé]

- L’Oise de la Préhistoire à nos jours, [s.d. Marcel Le Clère], Saint-Jean d’Angély, Bordessoules, 1990, p. 317-358.

- L’Oise, septembre 1940-septembre 1944, Gouvieux, 1994, 218 p. [épuisé]

- Les pouvoirs en France à la Libération [s.d. Philippe Buton, Jean-Marie Guillon], «L’Oise», Paris, Belin, 1994.

- L’Oise, deux siècles d’histoire [av. Jacques Bernet], Amiens, Encrage, 1998, 190 p.

- Ils ont fait le sacrifice de leur vie, le prix de la liberté dans l’Oise, 1940-1945, Creil, ANACR-Oise, 2002, 262 p.

- 1944, l’Oise est libérée [av. Françoise Rosenzweig], Beauvais, A.D. et C.G. de l’Oise, 2004.

- Les fusillés. Répression et exécutions pendant l’Occupation, 1940-1944 [av. Thomas Pouty], Paris, Ed. de L’Atelier, 2006.

- Juin 40, la négociation secrète, communistes français et autorités allemandes, [av. Cl. Pennetier], L’Atelier, 2006, 207 p.

- Le Front populaire dans l’Oise, Beauvais, Beauvais, A.D. et C.G. de l’Oise, 2006, 119 p.

- Dictionnaire historique de la Résistance, « La Picardie », Paris, Robert Laffont, Bouquins, 2006.

- Les patrons du Second Empire, La Picardie [s.d. Jean-Marie Wiscard], « L’Oise », Paris, Picard, 2007.

- Frontstalag 122, Compiègne-Royallieu, 1941-1944 [av. Beate Husser, Fr. Rosenzweig], Beauvais, A.D. Oise, 2008.

- Les immigrations en Picardie XIXe-XXe siècles [contribution], Licorne, villes plurielles, Paris, L’Harmattan, 2009.

- Picardie, terre de passage, terre d’accueil (dir.), Amiens, CRDP de Picardie, 2009.

- Les grands ensembles du bassin creillois, 1) (1945-1973), 2) 1973-2008, Creil, AMOI, 2009.

- Les maquis de l’Oise, « Témoignages», n° 7, Beauvais, CDDP de l’Oise, 2010.

- Étapes. Compiégnois, Valois, vallée de l’Oise (1870-1945), [av. J.Y. Bonnard, Fr. Rosenzweig], ONAC Oise, 2012, 72 p.

- Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier, Paris, Éditions ouvrières, t. 16 à 43, 1981-1993 [dir. Jean Maitron] [Nombreuses notices sur l’Oise de JP Besse], t. 44 et 45 [dir. Claude Pennetier, Jean-Pierre Besse].

2) Articles parus dans les Annales Historiques Compiégnoises :

- La surprise des élections de 1902 dans l’Oise, n°9, 1980, p. 5-17.

- La grande grève de la filature d’Ourscamp (1902), n°13, 1981, p. 43-49.

- Bibliographie sur le mouvement ouvrier en Picardie, n°13, 1981, p. 69-70.

- Le mouvement ouvrier et les lois scolaires Jules Ferry, n°17, 1982, p. 19-24.

- Une expérience pédagogique originale dans l’Oise, l’école de Cempuis, n° 17, 1982, p. 76-78.

- La grève de l’usine Clair à Crépy-en-Valois (1900), n°19, 1982, p. 27-31.

- Les élections de 1848 dans l’Oise, n°20, 1983, p. 3-20.

- Documents sur l’opposition à la guerre de 14-18 dans l’Oise, n°20, 1983, p. 53-54.

- Les organisations syndicales dans le canton de Crépy-en-Valois avant 1914, n°22, 1983, p. 22-24.

- La fondation du Parti Communiste dans l’Oise, n°25, 1984, p. 3-12.

- Les forces politiques dans le Valois contemporain (1914-1940), n°31, 1985, p. 51-55.

- Le Front populaire dans l’Oise 1/ la genèse, 1934-1935, n°35, 1986, p. 9-27.

- Le Front populaire dans l’Oise 2) les années 1936-1938, n°36, 1987, p. 13-38

- Quatre-vingtième anniversaire de la Charte d’Amiens, n°36, 1987, p. 39-41.

- Maurice Dommanget, historien oisien de la Révolution française, n°43-44, 1990, p. 51-52.

- L’immigration dans l’Oise entre les deux guerres, n°45-46, 1990, p. 28-33.

- Le sport vu par la presse de l’Oise dans les années 1920-1930, n°51-52, 1992, p. 47.

- Cent ans d’industrie sucrière dans l’Oise et dans l’Aisne [av. Guy Marival], n°53-54, 1993, p. 21-32.

- Évolution de la propriété foncière dans le Valois (1913-1925), n°55-56, 1994, p. 38-40.

- La Belle Epoque dans l’Oise, en chiffres, n°59-60, 1995, p. 15-16.

- La situation politique dans le département de l’Oise en 1945, n°61-62, 1995, p. 39-45.

- Les forces politiques dans le canton d’Attichy de 1880 à 1940, n°73-74, 1998, p. 41-46.

- Les archives de Xavier Leprêtre sur la Seconde Guerre mondiale, n°79-80, 2000, p. 61-64.

- La famille Demory, de la Chambre d’Agriculture au CDL, n°83-84, 2001, p. 53-56.

- Un Résistant compiégnois, Amédée Bouquerel (1909-2002), n°87-88, 2002, p. 45-46.

- Histoire d’une grande ferme, entre Clermontois et Compiégnois, n°89-90, 2003, p. 33-38.

- Histoire et mémoire de la Résistance dans l’Oise. René Pinel à Grandfresnoy (1915-2002), n°95-96, 2004, p. 54-57.

- Les organisations ouvrières isariennes face à la Séparation de l’Église et de l’État, n°103-104, 2006, p. 27-29.

- Margny-les-Compiègne (1846-1954), n°117-118, 2010, p. 5-19.

- Les premières femmes élues dans l’Oise en 1945, n°119-120, 2010, p. 38-43.

- Les layetiers de Lacroix-Saint-Ouen, n°123-124, 2011, p. 46-51.

3) Autres revues :

Les Cahiers de l’AMOI, revue d’histoire locale du bassin creillois, Creil, 2002-2012.

Études Noyonnaises.



par Jacques Bernet, le 22/10/2012 à 17h11


Revenir à la liste des nouvelles