Accueil -> Articles -> Lecture d'un article

Alain Raisonnier, Université Pierre et Marie Curie, Paris : Antoine-François Vivenel (1799-1862), entrepreneur-architecte, collectionneur et généreux mécène.


Notre conférencierM. Alain Raisonnier

Samedi 18 mai à 14 H 30 au lycée Pierre d’Ailly, un public nombreux est venu assister à la belle conférence de notre ami Alain Raisonnier, qui a brossé le portrait attachant d’un illustre Compiégnois pourtant méconnu, dont on a fêté discrètement le 150ème anniversaire de la disparition en 2012. Car si le collectionneur et mécène reste bien présent dans sa ville natale grâce à la rue et au musée municipal qui portent son nom, sa brillante carrière professionnelle d’entrepreneur-architecte à Paris sous la Monarchie de Juillet, à l’origine de sa réussite et de sa fortune mais aussi de ses revers, est restée dans l’ombre de grands architectes parisiens du XIX° siècle avec qui il travailla, tel Joachim Visconti (1791-1853), dont il réalisa des hôtels particuliers, des fontaines monumentales ou le tombeau de Napoléon aux Invalides.

Héritier d’une famille de marchands plâtriers et maçons de la ville depuis le XVIII° siècle, Antoine-François Vivenel, né à Compiègne en 1799, suivit l’exemple de son parent Cyr-Jean Vivenel qui avait été l’élève de l’architecte Jacques-Denis Antoine (1733-1801), auteur de l’hôtel des Monnaies et du Palais de Justice de Paris. À 18 ans, il vint à Paris sous la Restauration suivre les cours de l’École royale gratuite de dessin et s’ installa à son compte dans la capitale, après un possible voyage d’étude en Italie. Vivant dans le quartier dit alors de la Nouvelle Athènes, dans l’actuel 9ème arrondissement, où il devait construire sa somptueuse « Casa Vivenel » rue Blanche, il emprunta, acheta des terrains, construisit et revendit des immeubles de rapport dans ce quartier et d’autres, édifia aussi la chapelle anglicane de la rue d’Aguessau en 1833-1834. Devenu un collectionneur éclairé d’œuvres d’art et un bibliophile averti, il fonda de son vivant à Compiègne le musée qui porte son nom et légua généreusement à la ville ses riches collections, notamment de vases grecs. Avec Visconti, il construisit alors de remarquables hôtels particuliers comme ceux de Collot ou Pontalba, les fontaines Molière et de la place Saint-Sulpice, la crypte du tombeau de l’Empereur aux Invalides.

Une assemblée captivée

Lorsque le préfet de la Seine Claude Rambuteau (1781-1869) entreprit la transformation moderne de Paris, le projet de la restauration et de l’agrandissement de l’Hôtel-de-Ville, édifice datant du XVI° siècle, représenta un contrat pharaonique de quelque 10 millions de francs, qu’Antoine-François Vivenel réussit à emporter à lui seul. Devenu entrepreneur général des travaux de ce vaste et complexe chantier conduit sous la direction de l’architecte Godde, il y accomplit de 1842 à 1848 une œuvre remarquable, disparue dans l’incendie de la Commune en mai 1871, puis reconstruite dans le même style. Antoine-François Vivenel collabora aussi avec Milon et Pierre Sauvage, autres entrepreneurs compiégnois installés dans la capitale. Après 1848, il devait toutefois connaître de gros revers de fortune et même la prison de Sainte Pélagie puis pour dettes de Clichy, terminant sa vie ruiné à Paris, où il mourut des suites d’une opération de la maladie de la pierre, le 19 février 1862.

Le parcours singulier de cet homme de l’art passionné et généreux, dont on connaît les beaux portraits et les bustes au sommet de sa gloire, a permis de mettre en lumière, par-delà une attachante personnalité compiégnoise dont sa ville natale est si redevable, une profession méconnue et pourtant essentielle dans la transformation de nos villes depuis le XIX° siècle, celle des entrepreneurs et maîtres d’œuvre si indispensables en architecture.

Le texte complet et illustré de cette remarquable communication devrait paraître dans la prochaine livraison de notre revue, le n° 131-132 des Annales Historiques Compiégnoises à paraître à l’automne 2013.

Par Jacques Bernet, le 20/05/2013




>Revenir à la liste des articles<