Accueil -> Articles -> Lecture d'un article


René BLANCHON (1923-2016)


Notre sociétaire et ami René BLANCHON, père de notre collègue Marie-Thérèse BLANCHON est décédé le 12 janvier 2016, à la veille de son 93ème anniversaire et a été inhumé au cimetière de Cinqueux.

Il était né le 22 janvier 1923 à Chirac en Charente (limousine), orphelin à 9 ans de son père, artisan charron. Ce dernier avait été appelé au service militaire en 1911, pour une durée de 3 ans, à l’expiration desquelles ce fut la déclaration de guerre d’août 1914. Il resta donc 7 années sous les drapeaux. Gazé et fait prisonnier en 1916 en Westphalie il s’évada, puis fut volontaire pour l’armée d’Orient ; son bateau coula en mer et il figura parmi les rescapés. Ayant protesté contre cette guerre, il ne reçut aucune décoration et René ne put être « pupille de la nation ». Sa mère tenait un café.

René eu la chance d’être poussé par un instituteur, qui lui fit passer le concours des bourses et lui permit de faire des études primaires supérieures à l’EPS jusqu’à 19 ans, pour obtenir le brevet supérieur. Il travaillait le dimanche et pendant les vacances. Reçu à un concours des PTT en 1942, IL ne put rejoindre son premier poste à Paris en 1943 en zone occupée. Il fut envoyé dans les Chantiers de jeunesse, qui remplaçaient alors le service militaire, puis s’engagea dans les FFI.

Nommé à la poste de Pont-Sainte-Maxence, le 15 janvier 1946, il y rencontra son épouse et une ambiance sympathique. Sa fille Marie-Thérèse naquit en 1950. Il bénéficia d’un avancement sur place, à mesure que le bureau de poste prenait de l’importance et y termina sa carrière comme receveur. Il eut des activités syndicales, départementales et même nationales à Force Ouvrière, mais s’engagea aussi dans des œuvres des PTT, philatéliques et autres.

Il s’intéressait vivement à l’histoire locale de Pont-Sainte-Maxence et écrivit plusieurs ouvrages :

- Pont-Sainte-Maxence à la Belle époque (1976)

- La poste à la Belle époque (1978)

- Les rues de Pont-Sainte-Maxence (1985, réédition en 1996)

- Mémoire en images (2002)

-Pont-Sainte-Maxence. Images du passé. Réalités du présent (2009),

avec Christiane Sauvage.

- Des fascicules sur le Domaine de Villette, le Marquis de Villette, Reine Philiberte.

René BLANCHON était depuis 1985 un fidèle adhérent de notre Société d’Histoire de Compiègne et un lecteur assidu de sa revue. Nous avons toujours eu des échanges amicaux et fructueux avec lui et le plaisir de présenter dans nos Annales ses trois derniers ouvrages, dont il ne manqua pas de nous faire l’hommage. Passionné de l’histoire de Pont-Sainte-Maxence et de sa région, il en était devenu un fin connaisseur.

A sa fille Marie Thérèse et à ses proches, notre société présente ses sincères condoléances.

Par Jacques Bernet, avec le concours de Marie-Thérèse Blanchon , le 18/06/2016




>Revenir à la liste des articles<