Accueil -> Articles -> Lecture d'un article


2017 : commémoration du 250ème anniversaire de la naissance de Saint-Just à Blérancourt, Decize et Soissons


L’Association pour la sauvegarde de la maison de Saint-Just à Blérancourt a tenu son assemblée générale annuelle dans l’hôtel-de-ville du lieu, le 17 juin 2017 à 10 H., sous la présidence d’Anne Quennedey. Elle a été l’occasion de présenter les manifestations de cette année 2017 marquant le 250ème anniversaire de la naissance du futur Conventionnel à Decize (Nièvre) en août 1767.

L’après-midi, après le repas habituel au Griffon, les participants ont pu entendre une passionnante conférence de Catherine Gosselin et Louis Tuil, secrétaire de l’Association, sur le portrait de Saint-Just dit « Pastel Le Bas », le seul pour lequel il est certain que Saint-Just ait posé, à son arrivée à Paris à l’automne 1792 où il séjourna à l’hôtel des Etats-Unis. Cette œuvre maintenant conservée au musée Carnavalet à Paris, avait été rachetée à son auteure, une pastelliste méconnue, qui a pu être identifiée comme étant la fille du propriétaire de l’hôtel des Etats-Unis, par la veuve du Conventionnel Le Bas en février 1795 ; elle est restée dans la famille Lebas jusque sous le Second Empire, avant d’être rachetée par l’historien Hammel puis léguée au musée Carnavalet à la fin du XIX° siècle. L’enquête minutieuse de nos deux historiennes a donc levé le voile sur l’origine véritable du tableau et sur son tortueux parcours, tout en confortant son authenticité, parfois encore contestée.

Une magnifique reproduction photographique de ce tableau emblématique présentée dans un encadrement ovale du style de l’époque, a pu être réalisée à l’initiative de l’Association de Sauvegarde de la maison de Saint-Just : présentée ce 17 juin par les conférencières, l’oeuvre sera exposée en permanence dans la maison de la rue de la Chouette, à partir du 25 août prochain, dans le cadre d’une double exposition temporaire consacrée à « Saint-Just vu par les artistes, 250 ans d’images et de légendes » et aux « Grandes dates de la Révolution française et la philatélie ».

Attention l’inauguration initialement prévue le 13 juillet a été repoussée au 25 août, l’exposition se prolongeant jusqu’au 17 septembre 2017.

En fin d’après-midi du 17 juin, a été inaugurée, avec la participation d’enfants du pays, un Arbre de la Liberté commémorant le 250ème anniversaire de la naissance de Saint Just, place du Général Leclerc, l’ancienne place du Marais où avait été planté en mai 1792 un premier Arbre de la Liberté par la Garde nationale de Blérancourt, en présence de son jeune commandant, le futur Conventionnel Saint-Just.

Les commémorations se poursuivront par des manifestations culturelles prévues à Decize les 19-20 août pour se terminer par un colloque scientifique interdisciplinaire sur Saint-Just, qui se tiendra à Soissons les 2-3 décembre 2017.

Par Jacques BERNET, le 26/06/2017




>Revenir à la liste des articles<