Accueil -> Articles -> Lecture d'un article


Julien SAPORI, Marcher ou mourir. Les troupes italiennes en Russie, 1941-1943, Ed. Sutton, Tours, 2018, 330 p., 23 €.


Notre ami Julien Sapori nous propose dans ce copieux livre le passionnant récit et l’analyse lucide d’un épisode dramatique de la Seconde Guerre mondiale, forcément plus méconnu en France qu’en Italie : la participation d’un contingent allant jusqu’à 230 000 soldats italiens aux côtés de leurs alliés allemands sur le front russe de juillet 1941 à février 1943. Vassal d’Hitler, Mussolini n’avait pu s’abstenir de se joindre, avec des contingents roumains et hongrois, à cette prétendue croisade anti-bolchévik. D’abord présentée comme une promenade militaire aux côtés de la Wehrmacht jusqu’alors invaincue, la guerre contre l'URSS s’est transformée en une épouvantable tragédie devant Stalingrad, après les massives contre-attaques soviétiques de décembre 1942. Les soldats italiens en déroute furent alors contraints à une terrible retraite à pied, dans le froid et la faim, qui fit en moins de deux mois plus de 90 000 morts et disparus tués au combat, tandis que 10 000 seulement des 85 000 prisonniers de guerre revinrent des camps soviétiques après 1945.

L’auteur se fait aussi largement l’écho des débats historiographiques et des controverses politiques ayant suivi ce traumatisme national, qui a donné lieu à la publication de nombreux témoignages des survivants et à des oeuvres littéraires de qualité ayant perpétué de manière souvent émouvante le souvenir de ces soldats transalpins, certes placés du « mauvais côté », mais aussi victimes égarées dans un conflit qui les dépassait, dont Julien Sapori nous restitue bien la complexité et les enjeux nationaux comme européens.

Par Jacques BERNET, le 02/09/2018




>Revenir à la liste des articles<