Accueil -> Articles -> Lecture d'un article


Revue Historique du Centre-Ouest, Société des Antiquaires de l’Ouest, Poitiers, Tome XIII, 1er semestre 2013 : « La mémoire trouble des camps poitevins (1940-1948) »


Le copieux dossier contenu dans ce volume évoque deux lieux de la Vienne sans vestiges ou presque et de ce fait largement méconnus. Il s’agit d’une part du camp d’internement administratif de Rouillé, dans le canton de Lusignan, où furent enfermés plus de 2 600 « indésirables », dont des politiques de 1941 à 1944, sur lequel Véronique ROCHAIS-CHEMINÉE a mené une passionnante enquête historique et anthropologique, avec le concours d’habitants de la commune. D’autre part, le camp de La Chauvinerie, situé à l’ouest de Poitiers, a été redécouvert à l’occasion de fouilles archéologiques dirigées par Sonia LECONTE, ayant mis en évidence un quadrillage inattendu de grande taille et permis d’exhumer un épisode peu glorieux : ici se succédèrent, de juillet 1940 à avril 1942, le Frontstalag 230 destiné aux soldats des troupes coloniales que le Reich ne souhaitait pas voir en Allemagne, où séjourna notamment Léopold Sédar Senghor ; puis, après la Libération, un dépôt de prisonniers de l’Axe « en mains françaises » de 1944 à 1948, à côté d’un « centre de séjour surveillé » du ministère de l’Intérieur, de janvier à octobre 1945, géré de manière si scandaleuse que de nombreux civils allemands ou alsaciens-lorrains, dont des enfants et vieillards, y moururent de faim.

À noter aussi dans ce volume : Une poitevine impliquée dans l’affaire du collier de la reine, Jeanne Courillaud (Fabrice VIGIER) ; Une étude notariale rurale au XVIII° siècle, les Andrault à Saint-Sauvant (Jacques MARCADÉ) ; Un scandale financier à l’évêché de Poitiers. L’affaire Fossin et ses suites (1868-1914) (Maurice MATHIEU).

Par Jacques Bernet , le 03/01/2015




>Revenir à la liste des articles<