Accueil -> Articles -> Lecture d'un article


Disparition de Jean-Paul Bertaud (1935-2015)


C'est avec une grande tristesse que nous apprenons le décès, dans la nuit du 19 au 20 novembre, du professeur Jean-Paul Bertaud, éminent spécialiste de la Révolution française et de l’Empire. Ses obsèques seront célébrées vendredi 27 novembre 2015 en l’église Sainte-Jeanne de Chantal, place de la Porte de Saint-Cloud, Paris XVI°, avant son inhumation au cimetière de Boulogne-Billancourt.

Né le 2 août 1935, élève de Marcel Reinhard, professeur agrégé d'Histoire-Géographie dans l'enseignement secondaire, il commença sa carrière dans l’Oise à Creil, avant de rejoindre en 1967 la Faculté des Lettres de la Sorbonne comme maître-assistant à l'Institut d'Histoire de la Révolution française, alors dirigé par Albert Soboul. Il soutint sa thèse de doctorat d’Etat en 1978 sur l'armée de la Révolution, devint maître de conférences puis professeur d'Histoire moderne à l'Université Paris1 Panthéon-Sorbonne en 1989. Toujours fidèle à l’IHRF. Il a travaillé aux côtés de Michel Vovelle, puis de Catherine Duprat. Il fut également Président de la Société des Etudes Robespierristes et fonda le Centre d'Histoire militaire à Paris1, co-dirigé avec William Serman jusqu'en 1998, année où il prit sa retraite. Il était professeur associé aux Ecoles militaires de Saint-Cyr Coëtquidan, où il posa les bases d'un enseignement de licence pendant de nombreuses années.

Il nous laisse une œuvre considérable, dont témoignent ses nombreux ouvrages sur l'histoire de l'armée révolutionnaire et impériale, de la presse de la période révolutionnaire, de la société française entre 1789 et 1815. Remarquable pédagogue, il a passionné des générations d'étudiants et suscité un grand nombre de vocations, laissant le souvenir d'un chercheur ouvert à toutes les problématiques et à toutes les périodes, surtout moderne et contemporaine. En juin 2014, l’IHRF eut le plaisir d’organiser la cérémonie de remise de sa légion d’honneur par l’historienne Michèle Perrot, qui rendit hommage à sa carrière au service de l’Université de Paris I, de l’IHRF et des études sur la Révolution française.

Notre société d’histoire moderne et contemporaine de Compiègne eut aussi le privilège de l’accueillir à plusieurs reprises pour de remarquables conférences, plus particulièrement le 18 octobre 1997, où nous l’avions invité pour le 20ème anniversaire de notre association ; à cette occasion, en présence de tous nos anciens présidents, il avait brillamment traité de « Armée et citoyenneté sous la Révolution française ».

C’était un collègue et ami de grande qualité, un éminent chercheur et un excellent pédagogue, toujours accessible et fraternel. Notre société présente à sa famille et à ses proches nos très sincères condoléances.

Par Jacques Bernet, le 26/11/2015




>Revenir à la liste des articles<