Accueil -> Articles -> Lecture d'un article


Disparition de Claude GRIMAL [1923-2017]


Notre co-fondateur et premier Président, Claude GRIMAL, ancien proviseur du lycée Pierre d’Ailly de Compiègne, est décédé le 13 novembre 2017 à la maison de retraite de Lamorlaye, où il résidait depuis quelques mois, à proximité de son fils Jean-Claude de Coye-la-Forêt, au sud de l’Oise. Ses obsèques devraient avoir lieu prochainement au crematorium d’Angers, après quoi il reposera à Avrillé auprès de son épouse Jeanine décédée en 2009.

Originaire de La Ferté Bernard dans la Sarthe, il était un homme de l’Ouest, ayant fait ses études à l’Ecole Normale d’Instituteurs d’Angers puis à la Faculté des Lettres de Rennes. Devenu professeur certifié puis agrégé d’histoire, il avait longtemps enseigné dans le secondaire, avant d’achever une belle carrière administrative comme proviseur dans la Sarthe, puis dans l’Oise successivement au lycée Cassini de Clermont et au lycée Pierre d’Ailly de Compiègne, poste qu’il occupa de 1976 à 1983, avant de prendre sa retraite avec son épouse, institutrice honoraire, à Avrillé dans la banlieue d’Angers.

Il appuya et facilita la création de notre Société d’Histoire moderne et contemporaine de Compiègne, à l’automne 1977, lorsque jeune professeur, je lui demandai l’autorisation d’ouvrir au public compiégnois un premier groupe d’histoire et d’archéologie, que j’avais créé avec des élèves et des collègues au lycée Pierre d’Ailly. Il participa ainsi pleinement à la création de notre Société, d’abord section locale de la Société des Etudes Robespierristes, qui se consacrait à l’histoire de la Révolution française, puis élargie à l’histoire locale du XVI° au XX° siècle, sous la forme définitive d’une association loi de 1901, déclarée à la sous préfecture de Compiègne en février 1978. Claude Grimal accepta d’en être le tout premier Président et un des actifs animateurs, participant à la rédaction des Annales Historiques Compiégnoises revue trimestrielle de la Société dont la première livraison parut en février 1978, grâce au matériel d’impression de l’établissement. Il défendit avec fermeté la légitimité de notre association auprès des instances locales et contribua à son implantation durable dans le paysage culturel compiégnois, grâce à l’efficacité et à la prudence de sa présidence, jusqu’à son départ à la retraite à l’été 1983. Il nous permit ainsi de tenir nos réunions dans les locaux du lycée Pierre d’Ailly, une pratique que nous avons prolongée jusqu’à une période récente.

Claude Grimal était longtemps resté un fidèle adhérent et correspondant de notre Société, qu’il continua de soutenir depuis sa retraite dans l’Ouest. C’était un intellectuel à la fois brillant et modeste, un homme de grande qualité, élégant et chaleureux, qui est devenu au fil du temps un conseiller efficace et un proche ami, que nous avions plaisir à revoir à Compiègne ou à Angers. Il a laissé un excellent souvenir au lycée Pierre d’Ailly de Compiègne, où une salle de réunion porte toujours son nom.

En attendant de lui consacrer une notice plus complète, nous saluons sa mémoire et adressons à sa famille et à ses proches l’expression de nos très sincères condoléances.

Par Jacques BERNET, le 14/11/2017




>Revenir à la liste des articles<