Accueil -> Articles -> Lecture d'un article


Disparition de Jean-Paul MEURET [1944-2018]


Nous avons appris avec tristesse la disparition de notre sociétaire et ami Jean-Paul MEURET, décédé à Amiens le 16 février 2018 à l’âge de 74 ans, des suites d’une longue maladie. Ses obsèques religieuses seront célébrées le vendredi 23 février 2018 à 17 H. en l’église Saint-Martin de Sorbais (02), où un hommage lui sera ensuite rendu à la Maison des Stages vers 18 H.

Jean-Paul MEURET était né le 14 octobre 1944 à Sorbais dans l’Aisne, un village situé sur la haute vallée de l’Oise en amont de Guise, entre Vervins et la Capelle, au cœur de cette Thiérache qu’il affectionnait particulièrement et dont il était devenu à la fois l’historien et le défenseur du patrimoine, notamment de ses églises fortifiées du XVII° siècle si caractéristiques.

Sa carrière professionnelle d’ingénieur l’avait conduit à Compiègne, où il fut employé par l’usine de pneumatiques Uniroyal de Clairoix, devenue Continental avant sa fermeture en 2009. A l’âge de la retraite, il avait pu s’investir dans les sociétés historiques locales, devenant membre du conseil d’administration de la Société Historique et adhérant à la Société d’Histoire moderne et contemporaine de Compiègne à partir de 2004. Si l’essentiel de ses recherches et travaux concernait la Thiérache, il s’est aussi intéressé à l’histoire et au patrimoine de Compiègne et sa région, écrivant notamment en 2007 une belle monographie sur le château de Séchelles, dont il tira un article : « Séchelles, le château oublié », paru dans le n° 107-108 de notre revue Annales Historiques Compiégnoises daté de l’automne 2007, consacré au village de Cuvilly (60).

Nous aurons bientôt l’occasion de revenir plus longuement sur la personnalité chaleureuse, la carrière et l’œuvre de notre regretté ami Jean-Paul MEURET. A Isabelle, Florence et Nicolas ses enfants, à sa famille et à ses proches, notre société présente ses sincères condoléances.

NB. La perte de Jean-Paul MEURET survient au lendemain d’une autre disparition qui ne nous touche pas moins, celle d’Antoinette MAROT née DESMAREST (1929-2018), qui a longtemps présidé la Sauvegarde de Compiègne en alternance avec son époux Gilbert. Elle était une fidèle de nos conférences et une lectrice de longue date de notre revue, que nous échangions régulièrement depuis sa création avec le Bulletin de la Sauvegarde. A sa famille et à ses proches, notre société présente ses sincères condoléances.

Par Jacques BERNET, le 20/02/2018




>Revenir à la liste des articles<