Accueil -> Articles -> Lecture d'un article


Les architectes Gaston et Jean STRA honorés à Compiègne : un nouveau rond-point et une borne historique à leur nom, avenue Alphonse Chovet.


Avant même leur inauguration officielle par la Ville, nous avons découvert avec beaucoup de satisfaction que la plaque indiquant le nom du nouveau rond point Gaston et Jean Stra vient d’être posée en double face sur le lampadaire occupant le terre-plein central du rond point situé à l’intersection de l’avenue Alphonse Chovet, des rues Boyenval et d’Alsace-Lorraine, au cœur du lotissement Dumars dans le Petit-Margny, partie de Compiègne située sur la rive droite de l’Oise, au delà de la gare et de la voie ferrée. Une borne historique avec le texte que nous avions proposé aux services municipaux a été installée en même temps sur le rond-point, côté Villa blanche, la réalisation la plus remarquable de Gaston Stra dans le quartier, datée de 1905. Rappelons que ce lotissement du terrain Dumars avait été divisé en 69 parcelles donnant sur quatre rues par Gaston Stra en 1897 et que l’architecte y avait construit une grande partie des maisons à la Belle Epoque, notamment celle qu’il habitait au 13 av. A. Chovet, datée de 1908, où son fils Jean vécut également jusqu’à la Première Guerre mondiale.

Cette reconnaissance publique est l’heureux aboutissement du travail d’histoire et de mémoire accompli par notre société sur l’œuvre remarquable de ces deux architectes père et fils à Compiègne et dans le Compiégnois de 1886 à 1956, dont les réalisations constituent des fleurons de notre patrimoine architectural des XIX° et XX° siècles. [Voir l’article paru dans n° 143-144 des Annales Historiques Compiégnoises, à l’automne 2016].

Nous avons eu tout récemment pu prendre contact avec la descendante en ligne directe de ces deux architectes, Madame Claire STRA, fille aînée de Gabriel Stra (1913-2004), fils unique de Jean Stra et de Gabrielle Fleurant. Elle a pu nous fournir les portraits de famille qui nous manquaient et s’est montrée très heureuse de pouvoir partager avec nous ce moment commémoratif avec ce nouvel hommage de la Ville à sa famille, après le monument consacré à Fleurant Agricola en 1937. Une autre borne historique devrait aussi rappeler prochainement la belle reconstruction de l’église de Beaulieu-les-Fontaines par Jean Stra en 1928.

Par Jacques BERNET, le 13/04/2018




>Revenir à la liste des articles<