Accueil -> Articles -> Index des annales

Disparition de Frédéric Dandeville


Agé de 50 ans, originaire de l'Oise,marié et père de trois enfants, Frédéric Dandeville avait commis l'irréparable du côté des falaises d'Ault au cours de la semaine du 24 janvier 2011.

Ses funérailles ont eu lieu à Rethondes jeudi dernier devant une foule nombreuse venue se recueillir près de ses proches, sa famille et ses amis.

J'ai connu Frédéric lors de notre préparation du Capes en 1990-1991. Nous avions sympathisé lors de nos séances de lecture à la bibliothèque Saint-Corneille de Compiègne, chaque samedi après-midi. Reçus en juillet 1991, nous avions ensemble réalisé notre année de stage au lycée Pierre d'Ailly.

Puis, Frédéric était nommé au lycée Charles-de-Gaulle à Compiègne et moi comme titulaire-remplaçant à Creil. Lui avait un plus d'expérience car il était, avant l'obtention du précieux sésame, maître-auxiliaire depuis quelques années déjà. Du reste, nous étions désormais titulaires.

Frédéric était un homme cultivé et un pédagogue soucieux de ses élèves. Je crois me rappeler qu'il était un géographe intéressé par les questions urbaines. Son article récent sur les ponts et les bacs de Choisy-au-Bac mêlait à la fois des problématiques d'historien et de géographe (n°115-116, automne 2009).

Frédéric était un homme investi dans l'action associative et sportive. Il était un dirigeant actif du club de football de Choisy-au-Bac.

Nous venons de perdre un bon collègue d'histoire-géographie et un membre de notre société. Nous garderons de toi ton large sourire, ton souci constant de bien faire et d'aider les autres.

La Société d'histoire moderne et contemporaine de Compiègne adresse ses sincères condoléances à sa femme, ses enfants et sa famille.

Pour la société

Eric Dancoisne

le 07/02/2011




>Revenir à la liste des articles<