Accueil -> Articles -> Lecture d'un article

Chaalis, Fourcheret et Montépilloy: compte-rendu de visite, 12 mai 2012


Sortie du 12 mai 2012 de la Société d'histoire et d'archéologie du Valois et de la Société d'histoire moderne et contemporaine de Compiègne à l'Abbaye royale de Chaalis, à la ferme de Fourcheret et à Montépilloy.

ChaalisPrésentation de la célèbre abbaye par Jean-Marc Vasseur

Au cours d'une belle après-midi de printemps, les membres des deux sociétés ont été conviés à une sortie autant récréative qu'instructive. Le rendez-vous avait été fixé devant les grilles de l'ancienne abbaye royale de Chaalis, fondée en 1136 par le roi de France Louis VI. Plus de 40 personnes ont d'abord écouté la présentation de l'ancienne abbaye cistercienne faite par Jean-Marc Vasseur, retraité de l'Education nationale et longtemps membre du service éducatif de Chaalis.

Le groupe a ensuite pu admirer les fresques restaurées du Primatice (16e siècle) dans l'ancienne chapelle sainte-Marie (13e siècle). Puis les participants se sont séparés, les uns pour suivre les commentaires de Jean-Marc Vasseur sur les ruines gothiques de l'ancienne abbatiale (13e siècle) et les autres apprécier la visite du musée et des appartements de la collectionneuse, madame Nélie Jacquemart-André (1841-1912). Laure Josset, professeur de lettres modernes au lycée Jean-Monnet de Crépy-en-Valois et membre du service éducatif du musée a réussi à captiver ses accompagnateurs dont beaucoup découvraient pour la première fois les parties privatives de madame Nélie.

Ferme de FourcheretDevant la grange dîmière céréalière.

La deuxième partie du programme était consacrée à la grange dîmière céréalière de Fourcheret (13e et 18 siècles) présentée par Alexis Patria, exploitant agricole et propriétaire de la ferme dite de Fourcheret. L'imposante construction, longue de 52 mètres pour une surface de 1170 m², remplit toujours son office et ce dans des conditions optimales de conservation des grains. Alexis Patria a également mis en avant le nécessaire entretien de l'édifice, réalisé pour l'heure par un maçon à temps plein! Alexis Patria a également rappelé le rôle de son grand-père pendant la Seconde Guerre mondiale, Pierre Patria (1904-1983). C'est notre ami Jean-Pierre Besse qui a, au cours d'une analyse de la plaque commémorative (apposée sur le mur ouest de la ferme) d'un des premiers parachutages d'armes dans l'Oise au printemps 1943 près de Fourcheret, souligné le rôle du résistant dans la région de Senlis avant d'être arrêté en 1944.

Malgré l'heure avancée, les sociétaires ont pu découvrir ou redécouvrir le site remarquable de Montépilloy, dominant les "plaines" alentours. Conduite par moi-même, la visite s'est attardée notamment sur les restes imposants de l'ancien château médiéval (14e-début 15e siècle), sur les bornes armoriées notamment celle du connétable Anne de Montmorency (1543) et la plaque commémorative du passage de Jeanne d'Arc à Montépilloy (août 1429). La visite s'est terminée par une lecture du beau paysage de la plaine de Montlévêque dans laquelle on distingue nettement la belle grange de Fourcheret et au loin vers l'ouest la flèche de la cathédrale de Senlis.

Par Eric Dancoisne, le 24/06/2012




>Revenir à la liste des articles<