Accueil -> Parutions -> Détail d'un ouvrage

TRAITES SUR LE COMMERCE de Josiah CHILD suivis des REMARQUES de Jacques Vincent de Gournay


La parution des "Remarques" de Jacques-Claude Vincent de Gournay, écrites en 1752, est une première éditoriale en France. Elle réalise le vœu, non abouti à l'êpoque, de l'auteur qui fut de 1748 à l'initíateur du libéralisme économique en France.

Fort de son expérience de négociant international et de sa perception de ce que l'on appelle aujourd'hui la seconde mondialisation économique, il devint intendant du commerce en 1751 avec le soutien du contrôleur général des finances, pour mettre en oeuvre des mesures de libéralisation de l'économie. Il eut à affronter le conservatisme des "colbertistes" partisans de la réglementation.

Pour convaincre les dirigeants du pays et faire évoluer l‘opinion publique, il rassembla autour de lui un groupe de jeunes intellectuels dans une sorte d'acadérnie du savoir économique pour traduire des ouvrages étrangers et diffuser les connaissances sur cette nouvelle science. Lui-même traduisit et publia en 1754 les "Traités du commerce" de Child. Ala suite, il rédigea les "Remarques" mais dut renoncer à les faire paraître du fait d'un contexte politique défavorable.

ll est important de redécouvrir aujourd'hui les apports analytiques de Gournay à la science du commerce, à propos des concepts : de richesse créee par le travail, de circuit économique, de monnaie de papier. Sa politique économique reposait sur le développement d'une production diversifiée rnultisectorielle, l`encouragement des investissements par la baisse du taux dîntérêt, le Soutien d'un Etat fort et éclairé visant à procurer un revenu décent à tous ceux qui travaillent, c'est-à-dire l'aísance de la multitude, le tout resumé dans le slogan : liberté et protection.

Après lui, les Physiocrates s'emparèrent de ce libéralisme et en détournèrent l'objectíf en prônant un système centré sur le secteur agricole.

Vincent de Gournay est un des pères fondateurs de l'économie politique du XVIIIe siècle, en rupture avec un mercantilisme dépassé. Ses textes renouvellent notre vision de l'histoire de la pensée économique au siècle des Lumières, ils peuvent nourrir notre réflexion sur l'evolution économique actuelle.

2008, 330 pages

35.00 € port inclus

L'auteur : Simone Meyssonnier était professeure agrégée de sciences économiques et sociales au lycée Pierre d'Ailly de Compiègne et docteur en sciences sociales.

Contacter l'auteur

Pour se procurer cet ouvrage, s’adresser au site Internet ou au siège de la Société :

Jacques Bernet,
82 bis rue de Paris, 60200 COMPIEGNE

Tel. : 03.44.20.26.52
Courriel : Jbernet(@)wanadoo.fr (sans les parenthèses).

Joindre un chèque au prix indiqué en € à l’ordre de la Société d’Histoire de Compiègne.